La nuit

Ce que je ressens de la nuit, ce que j’aime faire, écouter, regarder, toucher, tel est le thème de ce poème que j’ai écrit moi-même et que je partage avec vous. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

La nuit

La nuit est pleine de poésie
Ses étoiles brillent de mille feux
Elles scintillent dans le ciel
Même quand il y a la lune
Ce tout petit croissant
Qui me regarde de loin

La nuit porte conseil
Faut que je me laisse aller
Dans les bras de Morphée
Pour me faire bercer
C’est parti pour un voyage
Jusqu’au lendemain

La nuit m’illumine
Quand je me promène le soir
J’ai l’impression d’écouter
Une musique de nuit
Nom d’un chien quel silence
J’entends presque plus rien

La nuit est une ville
Où les rues sont désertes
Le centre-ville s’illumine
Sous les lumières jaunes
Les jardins sont vides
Que je pourrais m’y promener

La nuit me permet de te voir
Quand t’es belle toute nue
J’me fais plaisir à caresser
À toucher et regarder
Tes jolies fesses ton ventre de rêve (mmmm)
Tes p’tits yeux fermés

La nuit c’est notre amour
Où l’on s’aime toujours
Où l’on s’endort tous les 2
Rien qu’en amoureux
Où je t’embrasse et je te dis
« Je t’aime mon trésor »

Gare Saint-Lazare

L’animation de la gare de Paris Saint Lazare, avec ses voyageurs et ses commerces, et tous les lieux aux alentours de cette gare, voilà le thème de ce poème que j’ai écrit moi-même. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Gare Saint-Lazare

À la Gare Saint-Lazare
c’est la Normandie à Paris
de Rouen, de Caen où du Havre
ils débarquent de partout

Les voyageurs de banlieue
y font leur train-train quotidien
ils viennent de Versailles
de St-Nom-La-Bretèche où d’ailleurs

Près de la Gare Saint-Lazare
il y a l’église de la Sainte-Trinité
ses cloches résonnent en musique
et leur harmonie est sublime

Sur le boulevard Haussmann
les grands magasins attirent les foules
les habitants, les touristes ou les deux
les Galeries Lafayette où Printemps

Près de la Gare Saint-Lazare
il y a la Nouvelle Athènes
où s’installent musiciens, peintres
acteurs, poètes et écrivains

Ce monde formèrent l’élite
du romantique parisien
comme Delacroix, Chopin
Dumas, Hugo et Monet

Près de la Gare Saint-Lazare
il y a les Folies Bergères
le Casino, le théâtre Mogador
l’Opéra Garnier et l’Olympia

Près de l’Opéra Garnier
il y a le Café de la Paix
où le décor est illuminé de jaune
où les banquettes sont vertes

À la Gare Saint-Lazare
les saveurs s’égarent
au restaurant Lazare
la brasserie de la gare

Dans son décor de bois
face au comptoir en zinc
sur le gris de ses banquettes
j’y ai mon âme de poète

À la Gare Saint-Lazare
je t’y ré-emmènerai
et je t’y embrasserai
mon amour de toujours

Pour toi, je t’inviterai
boire un verre au Lazare
sur le gris de ses banquettes
je te dirais « je t’aime » mon amour

Montparnasse

Dans ce poème, j’évoque un de mes quartiers préférés de Paris, il est situé entre le 6ème, 14ème et 15ème arrondissement, il s’agit d’un quartier réputé pour son passé et sa culture artistique. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Montparnasse

À Montparnasse
c’est la Bretagne à Paris
de Rennes ou de Brest
ils viennent de l’ouest

La culture bretonne
y est toujours présente
de la danse à la musique
c’est la fête à la Bretagne

À Montparnasse
c’est le quartier des peintres
des musiciens des illustres
des écrivains et des poètes

Hemingway, Aragon
Zola, Cézanne
Le Couple Sartre / de Beauvoir
les Montparnos ou Renaud

À Montparnasse
c’est le quartier des cafés
comme La Rotonde
le Dôme ou le Select

Mais moi je préfère
La Closerie des Lilas
où j’ai mon âme de poète
et même La Coupole

À Montparnasse
c’est le quartier des théâtres
comme Bobino ou même encore
le théâtre de la Gaité

Il y a aussi théâtre Montparnasse
le théâtre Rive Gauche
le théâtre de Poche
le Lucernaire et le théâtre d’Edgar

À Montparnasse
c’est le quartier de la promenade
où on s’y promènera encore
toi et moi mon amour

On se promènera au cimetière
on y verra Serge Gainsbourg
et quand les oiseaux chanteront
je te dirais « Je t’aime » mon amour

Quartier des Batignolles

Dans ce poème, j’évoque un quartier du 17ème arrondissement de Paris, mon quartier préféré de cet arrondissement, où j’aime aller me promener, avec sa culture bobo, son square et sa poésie. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Quartier des Batignolles

Dans le Nord Ouest de Paris
près de la Gare Saint-Lazare
dans le 17ème arrondissement
je m’arrête à Pont Cardinet

Marchant le long du square
avec sa marre aux canards
où les enfants jouent ensemble
je traverse l’Allée Barbara

Devant l’église Sainte-Marie
Sainte-Marie-des-Batignolles
je me pose en face d’elle
j’entends sa cloche sonner

Longeant la rue des Batignolles
jusqu’au boulevard éponyme
je passe par la Place de Clichy
pour me poser au Petit Poucet

J’y retrouve mon âme de poète
mais ce n’est pas le café Guerbois
où on y retrouvait le peintre Manet
et quelques écrivains

Barbara nait à la rue Brochant
puis elle vécut rue Nollet
la Dame Brune chante Göttingen
L’Aigle Noir et Perlimpinpin

Stéphane Mallarmé à vécu Rue de Rome
il y faisait ses Mardis Littéraires
il y invitait Paul Claudel, Claude Debussy
André Gide et d’autres Mardistes

Jacques Brel à vécu Cité Lemercier
Il y écrit Ne me quitte pas
Zola à vécu rue La Condamine
au cœur des Batignolles

On peut y croiser des étoiles
elles brillent de mille feux
comme si elles défilaient
au quartier des Batignolles

La musique y est à l’honneur
mise à part avec Barbara
Yvan Dautin chante ce quartier
ainsi qu’Yves Duteil

La poésie s’y promène toujours
au square des Batignolles
la nature, moi je la respire
la nature, moi je m’en inspire

Le groupe des Batignolles
autour d’Édouard Manet
avec ses amis peintres
se retrouvent au Café Guerbois

C’est dans ce beau quartier
que je voudrais t’emmener
où je voudrais t’embrasser
mon amour de toujours

Je t’inviterai au Petit Poucet
sur ses banquettes bordeaux
je t’inviterai à boire
mais sûrement pas de l’eau

Portrait Chinois d’un autiste passionné de Paris

Voici un portrait chinois différent des autres portraits chinois, j’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Portrait Chinois d’un autiste passionné de Paris

Si j’étais un quartier de Paris
je serais Montparnasse
parce que j’adore ce quartier et j’adorerais y vivre
si j’étais un arrondissement de Paris
je serais le 6ème
parce que j’adore cet arrondissement
si j’étais un parc de Paris
je serais le Jardin du Luxembourg
parce que j’adore y aller me promener
si j’étais un bar de Montparnasse
je serais la Closerie des Lilas
parce que le chanteur Renaud est mon idole
mais aussi parce que j’y vais boire un coca light
si j’étais un bar de Saint-Germain-des-Prés
je serais Les Deux Magots
parce que j’y ma petite place avec un coca light
si j’étais un restaurant de Montparnasse
je serais La Villa Borghese
parce qu’ils font de bonnes pizzas
si j’étais un autre arrondissement de Paris
je serais le 17ème
parce que c’est très calme
si j’étais un quartier du 17ème
je serais les Batignolles
parce que j’adore ce quartier et je le trouve très animé
si j’étais une gare de Paris
je serais la Gare Saint-Lazare
parce que j’y vais très souvent
si j’étais une autre gare
je serais la Gare Montparnasse
parce que je la trouve très grande
si j’étais un encore autre arrondissement de Paris
je serais le 20ème
comme ça je pourrais aller à la Maison des Métallos à pied
si j’étais un quartier du 20ème
je serais Ménilmontant entre Belleville et Père Lachaise
comme ça je pourrais aller me promener au cimetière du Père Lachaise
si j’étais un encore autre arrondissement de Paris
Je serais le 11ème
Parce qu’il y des résidences pas comme les autres
Si j’étais un quartier du 11ème
Je serais la Folie-Méricourt, la Roquette ou Saint-Ambroise
Comme ça je serais pas loin de la Maison des Métallos
Ça fait un drôle de portrait chinois
Si j’étais un encore autre arrondissement de Paris
Je serais le 18ème
Mélange d’anciens immeubles et d’immeubles modernes
Si j’étais un quartier du 18ème
Je serais Montmartre
Parce que la vue est impressionnante
Ça fait un drôle de portrait chinois

Les aventures de Thomas, Anna, Rosalie et Jonas

C’est l’histoire de Thomas, de ses 2 petites sœurs Anna et Rosalie et de son 2nd petit frère Jonas qui vivent de multiples aventures, le tout, sous le signe de la joie, de la bonne humeur et de la complicité.

1/ Au parc aquatique

Un dimanche après-midi des vacances de Toussaint, Thomas 26 ans, ses 2 petites sœurs, Anna, âgée de 9 ans, Rosalie, âgée de 7 ans, et son second petit frère, Jonas, âgé de 4 ans, prenaient la Citroën C3 bleu belle île de Thomas, pour aller se baigner à l’Aquapolis, le parc aquatique de Limoges. Rosalie était invitée à un anniversaire mais Thomas, Anna et Jonas l’emmènent à l’anniversaire où elle est invitée, et repartirent pour aller s’amuser à l’Aquapolis. Arrivés à l’Aquapolis, ils s’installent dans une cabine et enfilent leur maillots de bain. Après s’être préparés, ils vont se baigner et s’amuser dans les bassins, Anna et Jonas en font voir de toutes les couleurs à Thomas. En fin d’après-midi, ils se rhabillent et repartent. Le soir, Rosalie rentre de l’anniversaire où elle était invitée, et toute presque toute la fratrie est réunie.

2/ À l’aire de jeux

Un samedi après-midi des vacances de Noël, Thomas, ses 2 petites sœurs, Anna, Rosalie et Jonas prennent la Citroën C3 bleu belle île de Thomas, pour aller se promener au Jardin de l’Évêché de Limoges. Pendant la promenade, ses 2 petites sœurs et son second petit frère lui en ont fait voir de toutes les couleurs puisqu’ils l’ont fait courir dans tout le jardin. Arrivés à l’aire de jeux, ils avaient l’aire de jeux rien que pour eux, avant que d’autres enfants arrivent. Jonas voulait faire de la balançoire, il se balançait comme une cloche d’église, tandis que Thomas et ses 2 petites sœurs s’amusent comme des fous, en effet, ses 2 petites sœurs lui en encore fait de toutes les couleurs puisqu’elles l’ont encore fait courir et même monter sur le parc à tel point que Thomas s’est remis à faire du toboggan, puis Rosalie s’est mis à de la balançoire, elle se balançait comme une cloche d’église, tandis qu’Anna et Thomas s’amusent encore, puis Anna s’est mis aussi à faire de la balançoire, Jonas, quant à lui, boude, parce qu’il voulait continuer à faire de la balançoire. La promenade touchait presque à sa fin mais la cavalcade était loin d’être finie. En sortant du parc, Anna voulait que Thomas la porte mais il était fatigué pour la porter. Ils rentrent dans leur pavillon de vacances, les têtes pleines de souvenirs.

3/ En ville

Durant les semaines des vacances de février, Anna partait en colonie, mais Thomas, Rosalie et Jonas sont restés à Limoges. Un jour, ils décidèrent d’aller au cinéma et aller voir Zootopie. Aller au cinéma comme se promener en ville avec Rosalie et Jonas ne s’avérait pas facile puisqu’ils font courir Thomas. Ensuite, ils partent se promener en ville, en même temps, ils font des courses au Monoprix de Limoges puis ils rentrent dans leur appartement de vacances.

4/ À la maison

Un mardi, lors des vacances de Noël, Thomas, Anna, Rosalie et Jonas passent leur après-midi à Limoges, dans leur appartement de vacances en dessinant, Thomas les prend en photo avec son iPhone 6. Rosalie quant à elle, est invitée à dormir chez une amie, les 3 autres restent à la maison. Après avoir dessiné, Thomas, Anna, et Jonas jouent ensemble puis Jonas, comme d’habitude, monte sur les épaules de Thomas et Anna habille sa poupée Barbie. 10 minutes plus tard, ils prennent le goûter ensemble. Quelques minutes plus tard, ils se prennent en photo en faisant les andouilles, juste après, Anna et Thomas jouent ensemble en se coursant puis se posent. Vient l’heure du bain pour Anna et Jonas, mais Anna préfère prendre son bain toute seule, la nuit est déjà et la journée se termine.

5/ Une journée divers et variée

Un vendredi des vacances de la Toussaint, Anna avait invitée une copine de son collège pour faire des devoirs, car elle est entrée en 6ème. Après le déjeuner, elles se sont amusées comme des folles, Rosalie regardait une vidéo mettant en scène une famille de Playmobil, puis les filles ont fait une sortie entre elles, tandis que Thomas et Jonas ont fait une promenade entre mecs. Au retour de leur promenade, Thomas et Jonas attendaient leurs sœurs pour la collation, elles sont revenues 1 heure après avec une autre amie du collège où est Anna. Dans sa chambre, Rosalie jouait au Playmobil, Jonas jouait lui aussi dans sa chambre mais avec Thomas. Mais l’heure passe et la journée se termine dans la joie et la bonne humeur.

Les cloches

On ne les voit pas et pourtant, les cloches font partie de notre paysage sonore car elles rythment les heures au quotidien. On les entend également sonner à la volée lors de messes, des angélus, du plénum, des mariages et j’en passe. Voici un poème que j’ai écrit et qui s’appelle Les cloches. Bonne lecture à tous !

Les cloches

Quand les cloches sonnent
leur musique est sublime
leur sonorité est puissante
leur harmonie est envoûtante

Quand elles sonnent les heures
elles rythment notre vie
elles chantent notre quotidien
aux demies ou aux quarts d’heure

On trouve des cloches partout
dans les mairies, dans les églises
dans les chapelles, les cathédrales
dans les basiliques, collégiales et abbayes

On entend les cloches sonner
à Notre-Dame, à Saint-Germain-des-Prés
à Ménilmontant, à Montmartre
à Montparnasse où aux Batignolles

Les cloches, quand elles sonnent
elles nous envoient du soleil
quand elles ne sonnent pas
leur soleil s’en va

Les cloches sonnent à la volée
le plénum, l’angélus, la messe
le tocsin, ou pire, le glas
mais je les préfère au carillon

Les cloches sonnent notre amour
quand je les entends se balancer
j’ai envie de t’embrasser
et de continuer de t’aimer mon amour

Les cloches font vibrer mon cœur
à chaque fois que je les entends
et qu’elles résonnent en moi
elles me font dire « Je t’aime mon trésor

Ma petite pendule

Dans ce poème, c’est le poète horlogophile que je suis qui évoque la nostalgie de l’enfance, du temps qui passe et de la fin de son histoire d’amour à travers sa pendule. J’espère que ce poème vous plaira, n’hésitez pas à lâcher un commentaire, bonne lecture à tous !

Ma petite pendule

Ma petite pendule
Fait tourner ses 4 boules
Dans un sens comme dans l’autre
Sens des aiguilles et sens inverse

Chaque fois que je la regarde
Elle est comme une vieille amie
Qui me fait souvenir
Des belles heures de mon enfance

Ma petite pendule
Sous son globe de verre
Avec sa dorure charnelle
Ses oiseaux s’envolent vers l’inconnu

Est-ce qu’ils migrent pour l’automne ?
Est-ce qu’ils migrent pour l’hiver ?
Reviendront-ils au printemps ?
Resteront-ils en été ?

Ma petite pendule
Fait sonner son petit carillon
Tous les jours tous les quarts d’heures
Elle me sonne le temps qui passe

Sa mélodie poétique
Est une douce musique
Comme si j’entendais
Des cloches à côté de moi

Ma petite pendule
M’a fait rappeler l’amour
Que je t’ai donné avant
Et qui s’envole à présent

Aujourd’hui, c’est du passé
Notre amour s’est arrêté
Même si je le voulais pas
C’est mieux comme ça

Aux Deux Magots

À Saint-Germain-des-Prés, dans le 6ème arrondissement de Paris, se trouve un café littéraire où j’y retrouve mon âme de poète, ce café s’appelle Les Deux Magots, il est situé en face de l’église Saint-Germain-des-Prés. Voici un poème que j’ai écrit, il s’appelle Aux Deux Magots, j’espère qu’il vous plaira, n’hésitez pas à lâcher un commentaire, bonne lecture à tous !

Aux Deux Magots

Les serveurs habillés
Rondins noirs tabliers blancs
Quelques-uns en cravate
D’autres en nœuds papillons

Ils pourraient être habillés
Rondins verts tabliers jaunes
Pour se fendre dans l’ambiance
Et pour faire plus beau

Dans ce bar parisien
À Saint-Germain-des-Prés
Au charme particulier
À l’atmosphère de caractère

J’y ai mon coin particulier
J’y ai ma petite place
Dans le calme de la salle
Où le décor est beau

Et quand je m’assois dans ce bar
J’aspire à la détente
À l’atmosphère et au climat
De ce grand bar

Et j’ai mon âme de poète
Qui vient m’accompagner
Il me faire écrire des vers
Des rimes et des mots

Dans ce somptueux décor
Il y a des banquettes en cuir
Il y a des tables en acajou
Et des laitons en cuivres

Il y a aussi des statues
Représentant des Mandarins
Ils observent les clients
La vue d’en haut

Dans ce magnifique bar
Il y a aussi des écrivains
C’est pour ça qu’on leur donne
Le Prix des Deux Magots

Il y a du monde qui défile
Comme les femmes du monde
Ce monde qui s’abreuve
Sans une goutte d’eau

Jean-Paul Sartre s’y installe
Avec Simone de Beauvoir
Ils y croisent Hemingway
Très fréquemment

Il y aussi des intellos
Et des illustres
Comme Elsa Triolet
Et Raymond Queneau

C’est dans ce bel endroit
Que je voudrais t’emmener
Et où je voudrais t’embrasser
Mon amour, ma princesse

Pour toi je t’inviterai
Dans mon coin particulier
Et je t’inviterai boire
Et on ne boira pas de l’eau

Lettre à Marlène

Quand on a des amis, on a envie de leur dire qu’on les apprécient et de leur rendre hommage, alors voici un poème que j’ai écrit. Dans ce poème, je rends hommage à ma meilleure amie et grande sœur. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Lettre à Marlène

À toi Marlène
je t’écris cette lettre
si t’as le temps de l’écouter
moi j’aimerais te l’avouer

À toi mon amie
toi qui est mon alter ego
tu es pour moi
comme une grande sœur

À toi Marlène
toi qui est une étoile
qui aime danser
et qui aime chanter

À nos sourires échangés
à ton rire unique
à notre culture à nous
à nos terres différentes

À toi Marlène
à nos confessions
à ta détresse et ta tristesse
que je perçois en SOS

À notre amitié
à notre différence
à nos origines
à notre handicap

À toi Marlène
toi qui aime la vie
t’en profites pour la croquer
à pleines dents

À notre symphonie
celle de notre amitié
mais aussi loin que tu seras
je veillerai sur notre amitié