Café Joyeux

Dans ce nouveau poème, j’évoque un café atypique situé dans le 2ème arrondissement.

Café Joyeux

C’est un café atypique
Et différent des autres
Pas de serveurs neurotypiques
Il n’y a que des serveurs uniques

Près du métro Quatre Septembre
Près du passage de Choiseul
Ce trouve cet autre univers
Du style café solidaire

C’est servi avec le cœur
Que ça soit thé ou café
Même le chocolat chaud
On le sert avec le cœur

Du coca light où de l’Évian
Limonade ou jus de fruits
Cocktails sans alcool
Matin midi et après-midi

Dans cette ambiance amicale
Poétique et conviviale
C’est une chaleur humaine
Différente des autres

Dans ce décor jaunâtre
De blanc et de dessins
Se mêle le noir des fauteuils
Les miroirs et les chaises en bois

De Rennes jusqu’à Paris
Ils sont inspirés par Jean Vanier
Il a dit de ce café unique
Que ça sera un lieu de joie

Même s’il ne peut pas y aller
Empêché par sa santé
Il faudra que tout le monde y vienne
C’est lui-même qui l’a dit

Moi aussi j’y suis allé
Histoire de voir ce que c’est
Je me suis forcé à y aller
Pour ma curiosité

J’y ai quelques amis
Que je vois dès fois le samedi soir
Mais je dois dire que la différence
Elle y est invisible

C’est dans ce drôle de café
Où tu voudrais qu’on se voit
Où tu voudrais que je t’emmène
Mon amour ma princesse

Mais je pourrais te montrer mieux
Comme le Café des Deux Magots
Où il y a de la poésie dans l’air
Où l’on pourrait s’embrasser

Snoezelen

Le snoezelen est une stimulation multisensorielle contrôlée, une pratique visant à éveiller la sensorialité de la personne stimulée, dans une ambiance sécurisante. Ici dans ce nouveau poème, j’évoque ce que j’aime écouter, regarder, respirer, goûter et toucher. J’espère que ce poème vous plaira, bonne lecture à tous !

Snoezelen

J’écoute Renaud et ses cinq sens
De l’album Rouge Sang
Les cloches qui sonnent les heures
Dans les églises où les mairies
Ta voix si douce et atypique
Même quand tu me dis « Je t’aime »

Je touche à tes cheveux rouges
Que j’embrasse et que je caresse
À ma plume de poète
À mon iPhone et à mon iPad
Aux cordes d’une guitare
Aux touches d’un piano

Je goûte aux pommes goldens
Juteuses et croquantes
À un bon verre de coca light
À un bon verre d’eau
À tes baisers doux et sucrés
Tendres et délicieux

Je regarde ton corps de princesse
Comme je regarde la télé
Certains jeux télévisés
Et Faites entrer l’accusé
Tes jolies fesses ton ventre de rêve
Tes petits yeux fermés

Je respire l’air frais
Quand je vais me promener
Au Jardin du Luxembourg
Et même au Square des Batignolles
Je respire notre amour
Que l’on se prouve toujours

Toutes ces chansons d’amour

Dans ce nouveau poème, j’évoque la sensation d’être amoureux à travers les chansons d’amour. J’espère que ce poème vous plaira, bonne lecture à tous !

Toutes ces chansons d’amour

Quand j’écoute les Bangles
Et leur chanson Eternal Flame
Ça me procure une sensation
La joie d’être amoureux de toi

Elle me donne envie de chanter
De t’embrasser mon amour
De faire brûler la flamme
De faire battre nos cœurs

Quand j’écoute les Pretenders
Et leur chanson I’ll Stand by You
C’est une ballade rythmée
Avec un piano magique

Elle me fait dire que moi aussi
Je serai toujours à tes côtés
Et s’il y a quelque chose qui ne va pas
Tu peux m’appeler et me parler

Quand j’écoute David Bowie
Et surtout sa chanson Let’s Dance
Elle me donne envie de danser
Sur mon amour pour toi

Mais quand j’écoute sa chanson Heroes
L’histoire d’amour de l’époque berlinoise
Elle me donne envie de t’embrasser
Et de t’aimer mon amour

Quand j’écoute du Supertramp
Et surtout Give a Little Bit
La guitare de Roger Hodgson
Le solo de saxo de John Helliwell

C’est une déclaration d’amour
Magnifique et poétique
Dans laquelle je te déclare
Tout mon amour pour toi

Quand j’écoute du The Police
Surtout Walking On The Moon
Je retrouve mon âme de poète
Et je retrouve mon cœur en fête

Chaque fois que tu me dis « Je t’aime »
Chaque fois que tu me le prouves
Ça me fait vibrer mon cœur
Que tu remplis de joie et d’amour

Quand j’écoute de la chanson française
Un homme heureux de William Sheller
Les chansons du poète Renaud
Surtout ses chansons d’amour

Ça me redonne l’envie d’écrire
Poème d’amour ou poème engagé
J’ai retrouvé ma joie de vivre
Grâce à toi mon amour

J’écoute cette chanson de Starship
Nothing’s Gonna Stop Us Now
Car on construit notre amour ensemble
Et rien ne nous arrêtera

J’écoute les Musiques de films
De Grease à Dirty Dancing
De Top Gun à Robin des Bois
De tous ces films qui parlent d’amour

Toutes ces chansons d’amour
Dégagent ce même thème
Ce que je ressens pour toi
Et ça me fait du bien

Rock ou chanson française
Et même power ballad
Elles me font dire que je t’aime
Mon amour ma princesse

Princesse parisienne

Dans ce nouveau poème, je me suis inspiré d’une promenade avec ma petite amie. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Princesse parisienne

Promenons-nous tous les deux
Au Jardin des Tuileries
Mon amour ma jolie
Prends-moi par la main
Ou alors par le bras
La tête sur mon épaule

Ma princesse parisienne
Laisse-moi t’embrasser
Et laisse-moi t’aimer
Prouve moi ton amour
Encore une nouvelle fois
Montre moi que tu m’aimes

Asseyons-nous sur un banc
Au Jardin des Tuileries
Mon trésor de Paris
Le temps de lire cette carte
Que t’as choisi pour moi
Et que tu m’as offerte

Ma princesse parisienne
C’est une lettre d’amour
Où tu m’écris « Je t’aime »
Nom d’un chien j’y crois pas
Tu me mets une nouvelle fois
Du soleil dans mon cœur

Il y a la Belle et le Clochard
Au Jardin des Tuileries
Qui se promènent tous les deux
Dans l’histoire tu es Lady
Et moi j’suis le Clochard
Mais en plus atypique

Ma princesse parisienne
Est-ce que t’as remarqué
Le regard des passants ?
Peu importe on s’en fout
Puisqu’on est différents
Et qu’on s’aime comme des fous

Continuons de marcher
Au Jardin des Tuileries
Tous les deux mon amour
Terminons notre promenade
Au Carrousel du Louvre
Et allons à Reuilly

Ma princesse parisienne
Voudras-tu qu’on se promène
Au Jardin du Luxembourg ?
Je t’inviterais aux Deux Magots
Où l’on boira une bouteille d’eau
Et où l’on s’y embrassera

Danseuse étoile

Dans mon nouveau poème, je rends hommage à mon nouvel amour. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Danseuse étoile

Tu m’invites à danser
À chaque fois qu’on se voit
Toujours la même histoire
Petite danseuse

Tu me prends par la main
Tu m’invites à ton voyage
Tu m’entraîne dans ta danse
C’est la décadence

On dirait Dirty Dancing
Même que j’écoute la chanson
(I’ve Had) The Time of my Life
Avec son solo de saxo

On dirait Grease en vrai
Dès fois que j’écoute la chanson
You’re the One That I Want
Mais pas Summer Night

T’es ma danseuse étoile
Mon énorme lueur d’espoir
Nos cœurs s’enflamment
Sur la piste de danse

T’es mon rayon de soleil
Et quand j’entends ta voix
Tu mets du soleil dans mon cœur
Et du sourire à mes lèvres

Écoutant David Bowie
Et sa chanson Let’s Dance
Je me laisse entraîner
Par ta danse endiablée

C’est une chanson d’amour
Rythmée et dynamique
Elle me donne envie de chanter
Et de t’embrasser

Je sais que t’écoutes Queen
Et la voix de Freddie Mercury
Ses chansons au piano
La guitare de Brian May

La basse de John Deacon
Qui a écrit I Want to Break Free
Et la batterie de Roger Taylor
Qui a écrit Radio Ga Ga

Tu fais revivre ma plume
Un peu plus chaque jour
Et mon âme de poète
Il a le cœur en fête

Tu es ma renaissance
Ma joie de vivre détonnante
Ma guitare et mon piano
Chantent notre tempo

Nos yeux

Le regard sous toutes ses formes, tel est le thème de mon nouveau poème. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous.

Nos yeux

Nos yeux nous disent tout
N’importe quel expression
N’importe quel sentiment
Que ça soit l’amour ou l’amitié

Les chiens aussi nous regardent
Leurs regards pétillent d’intelligence
C’est une belle preuve d’amour
D’un chien pour son maître

Nos yeux voient nos différences
Mais ça dépend lesquelles
Qu’importe qui nous sommes
Qu’importe les handicaps

Mais il y a des handicaps invisibles
Ceux qui ne se voient pas
Il n’y pas que les fauteuils roulants
Il y a d’autres types de handicaps

Nos yeux peuvent être sombres
Envahis de tristesse
Après une d’histoire d’amour
Qui s’est mal terminée

Mais la vie continue
Nos yeux se reconstruisent
Puis la roue tourne à nouveau
En retrouvant l’amour

Tes yeux t’apprennent à lire
Mais aussi à écrire
Comme ça tu pourras m’écrire
Un joli poème d’amour

Tu m’as déjà écrit
De France et d’Italie
M’envoyant tes messages
Dans des cartes postales

Mes yeux lisent tes sms
Qui sont remplis d’amour
Avec un petit smiley
Qui m’envoie un baiser d’amour

Et des humains qui se tiennent la main
Ces petits bonhommes qui s’aiment
Comme on se prend par la main
Ou comme tu t’accroches à mon bras

Nos yeux sont remplis d’amour
Les tiens comme les miens
Nos yeux se ferment
Le temps d’un baiser

L’amour nous a rendu aveugle
Mes yeux pleurent de joie
Et tes yeux de velours
Me prouvent que tu m’aimes

Pourquoi nous deux ?

Dans les relations amicales ou amoureuses, il y a souvent des questions que l’on se pose, et que moi aussi je me pose, et c’est le thème de mon nouveau poème que je partage avec vous, j’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Pourquoi nous deux ?

Pourquoi nous deux ?
Pourquoi s’est-on choisis ?
On est tellement différents
Et atypiques à la fois

J’ai l’impression
Que tu tiens vraiment à moi
D’être précieux à tes yeux
Et cela c’est malgré moi

Si c’est notre choix
Comme dirait Évelyne Thomas
Malgré nos autonomies
Malgré nos modes de vie

Je n’y suis pour rien
Si tu m’aimes au fond de toi
Peut-être que je me trompe
Même si c’est vrai que je t’aime

Je me pose des tas de questions
Savoir si c’est vrai ou non
Savoir si l’on est que des amis
Ou si c’est bien plus que ça

Peut-être que je me trompe
Mais tes gestes me font dire que non
Et mes soupçons se confirment
Nom d’un chien j’y crois pas

Parfois je me demande
Ce que nos alter égos fabriquent
Nos cœurs ont leurs raisons
Que nos raisons ignorent

C’est un lien si fort qui nous unit
Une si belle complicité
Une complicité unique en son genre
Une complicité pas comme les autres

Qu’est-ce que je t’ai fait
Pour que je te fasse rire ainsi ?
Pour que tu m’aimes comme je suis ?
Ça je me le demande

Une seule chose est sûre
À chaque fois que tu me vois
Tu débordes de joie
À l’idée de me retrouver

Ce qu’en pensent mes parents
Ne changera rien à notre vie
À mon respect que j’ai pour toi
À tout l’amour que t’as pour moi

Ils ont le droit de me dire leur avis
Mais ça ne changera rien
Aux questions que je me pose
Savoir si tu m’aimes ou non ?

Ça c’est Paris

Après avoir assisté au vernissage d’une exposition photos auquel à participé ma petite amie. J’ai écrit ce nouveau poème, sur le thème de la différence. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Ça c’est Paris

Ça c’est Paris
Où la différence est reine
Où les handicaps sont rois
Où règne la solidarité

Que l’on soit autiste
Que l’on soit trisomique
Ou en fauteuil roulant
On est tous les mêmes

L’amour et l’amitié
Y sont pour beaucoup
La convivialité aussi
Mais aussi la fraternité

Ne pas oublier l’égalité
Qui joue un rôle majeur
Mais aussi la liberté
Car on est libre de vivre

On y danse partout
Près de la Tour Eiffel
On y danse notre différence
Peu importe ce qu’on pense

On y joue de la musique
Avec notre différence
Au Zénith à l’Olympia
Où alors au Grand Rex

Il y a des gens différents
À Saint-Germain-des-Prés
À Montparnasse et alentours
Au Jardin du Luxembourg

À la Closerie et aux Deux Magots
Où règne l’âme des poètes
La détente et l’atmosphère
Mais aussi l’amour et l’amitié

Des quartiers atypiques
Différents et artistiques
Comme Ménilmontant
Montmartre ou les Batignolles

Des quartiers où la culture
Et la différence ne font qu’un
Où l’animation est reine
Où l’amour et l’amitié règnent

C’est le Paris où l’on s’aime
Toi et moi mon amour
Malgré les différences
Qui nous unissent toi et moi

Où l’on pourrait s’y promener
En se prenant par la main
En t’accrochant à mon bras
Tout ça pour dire qu’on s’aime

Bienvenue à Boboland

On connaît Renaud avec sa chanson Les Bobos (Rouge Sang, 2006), alors voici un nouveau poème qui décrit le quotidien des Bourgeois-bohèmes comme moi. J’espère que ce poème vous plaira, bonne lecture à tous !

Bienvenue à Boboland

C’est l’univers des bobos
Ces gens-là qu’on appelle
Les bourgeois bohèmes
Ces gens branchés et chics

C’est la culture d’une vie
D’une classe sociale
Cette catégorie de gens
Qui me fascine à souhait

Comme disait Renaud
Dans sa chanson Les Bobos
Ils sont pas loin des beaufs
Mais en beaucoup plus classe

Ces gens-là peuvent être poètes
Écrivains ou musiciens
Peintres où photographes
Peu importe le métier qu’ils font

Ils vivent dans les beaux quartiers
Dans le Marais ou aux Batignolles
À Montmartre où Ménilmontant
À Saint-Germain où Montparnasse

Ils vivent en banlieue parisienne
À Montrouge ou Malakoff
Ou encore Issy-les-Moulineaux
Et surtout Montreuil-sous-Bois

Ils font leurs courses aux marchés bios
Au Monoprix où au Franprix
Le plus souvent au rayon bio
Et même chez Naturalia

Dès fois chez Carrefour Market
Intermarché ou Leader Price
Chez Casino ou chez Lidl
Chez Biocoop ou Bio c’ Bon

Côté loisirs les bobos lisent
Les Inrocks et Télérama
Le Parisien Magazine
À Nous Paris ou Madame Figaro

Ils sont branchés produits Apple
MacBook, iPhone et iPad
Ils ont une console, du style Nintendo
Où ils jouent souvent aux jeux de Mario

Leurs enfants vont à l’école
Ils ont des copains et des copines
Ils jouent à la cour de récré
Et apprennent des choses en classe

Le soir, ils font leurs devoirs
Après Slam et QPUC
Font leurs toilettes après le dîner
Bien avant d’aller se coucher

Les bobos aiment se promener
Aux Buttes Chaumont où à la Villette
Aux Canaux Ourq et Saint-Martin
Et même aux Puces de Saint-Ouen

Ils aiment manger à Belleville
À Oberkampf au Café Charbon
Ils aiment manger à la Recyclerie
Où bien au Pavillon des Canaux

Ils font des sorties culturelles
Au Palais de Tokyo où au 104
À la Maison des Métallos
Même à la Fondation Cartier

Contrairement à celle de Renaud
Ma plume n’est pas du tout assassine
Car moi aussi je fais parti
De cet univers pas comme les autres

Je ne suis plus un gamin

Dans ce poème, j’écris tout ce que j’ai dans le cœur. J’espère que ce poème vous plaira, bonne lecture à tous !

Je ne suis plus un gamin

J’ai plus 8 ans
Je suis libre et indépendant
Je profite de chaque instant
Je veux profiter de ces moments

Je ne suis plus un gamin
Je fais ce que je veux de ma vie
Même avoir des amis
Et retomber amoureux

J’ai plus 9 ans
Cette fois je lâche les chiens
J’suis plus un bébé Cadum
C’est ma vie et c’est comme ça

Je ne suis plus un enfant
Et maintenant je lâche ma plume
Pour écrire ce que j’ai dans le cœur
J’ai envie d’en faire un poème

J’ai plus 10 ans
Laissez-moi vivre nom d’un chien
Laissez-moi me faire plaisir
Ça serait dommage de m’en priver

Je ne suis plus un gosse
À qui on dit « fais ci ou ça »
Et aujourd’hui je vis
Sans collier ni chaîne

J’ai près de 30 ans
J’ai repris ma vie en main
Je suis libre de décider
De faire ce que j’ai envie

Je suis un adulte
Je suis sorti de ma bulle
De cette solitude infernale
Aujourd’hui à la poubelle

Vous avez votre vie
Moi j’ai ma propre vie
Elle n’est rien qu’à moi
J’en suis le seul maître

Vous me direz
Vaut mieux être seul
Que mal accompagné
Je ne suis pas d’accord là-dessus

Vous avez le droit
De dire ce que vous pensez
Mais si vous me le dites mal
Alors là c’est un zéro pointé

C’est la fin de mon poème
Mais j’espère être clair
J’espère m’être fait comprendre
Je ne le répèterais pas