Passage à l’heure d’hiver – comment fonctionne les cadrans d’édifices ?

Dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 octobre 2017, nous allons passer à l’heure d’hiver ! C’est-à-dire qu’à 3h, il sera 2h, donc, nous dormirons 1h de plus. Mais comment fonctionne les cadrans d’édifices ? Pour y voir plus clair, je vous propose de nous intéresser de plus près au changement d’heure sur l’horlogerie d’édifice, allez, c’est parti !

Tableau de commande Bodet Opus 4 installé dans la sacristie de l’église Notre-Dame-des-Champs (Paris 6ème, près de Montparnasse).

Dans les édifices religieux, dans les tours d’horloge ou les mairies disposant de cloches, il y a un tableau de commande de cloches qui commande également les cadrans, le tableau de commande est équipé, soit d’une antenne qui est, elle-même, reliée à France Inter via l’émetteur d’Allouis qui se situe près de Vierzon dans le Cher, soit d’une antenne qui est, elle-même, reliée à l’émetteur DCF77 qui se situe à Mainflinguen, près de Francfort-sur-le-Main, en Allemagne. C’est grâce à ces 2 émetteurs-ci que la mise à l’heure automatique se fait.

Les 4 cadrans de la tour de l’horloge de Paris-Gare-de-Lyon sont radio-synchronisés sur l’émetteur d’Allouis via un système de commande (ci-dessous).

Le mouvement d’horlogerie est radio-synchronisé soit sur DCF77, soit sur France Inter.

 

Dans certains lieux comme celle de la Gare de Lyon, dont les 4 cadrans ornent les 4 faces de la tour de l’horloge, où dans les mairies disposant uniquement d’un cadran, il y a un mouvement d’horlogerie qui est radio-synchronisé soit sur DCF77, soit sur France Inter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *