Café Joyeux

Dans ce nouveau poème, j’évoque un café atypique situé dans le 2ème arrondissement.

Café Joyeux

C’est un café atypique
Et différent des autres
Pas de serveurs neurotypiques
Il n’y a que des serveurs uniques

Près du métro Quatre Septembre
Près du passage de Choiseul
Ce trouve cet autre univers
Du style café solidaire

C’est servi avec le cœur
Que ça soit thé ou café
Même le chocolat chaud
On le sert avec le cœur

Du coca light où de l’Évian
Limonade ou jus de fruits
Cocktails sans alcool
Matin midi et après-midi

Dans cette ambiance amicale
Poétique et conviviale
C’est une chaleur humaine
Différente des autres

Dans ce décor jaunâtre
De blanc et de dessins
Se mêle le noir des fauteuils
Les miroirs et les chaises en bois

De Rennes jusqu’à Paris
Ils sont inspirés par Jean Vanier
Il a dit de ce café unique
Que ça sera un lieu de joie

Même s’il ne peut pas y aller
Empêché par sa santé
Il faudra que tout le monde y vienne
C’est lui-même qui l’a dit

Moi aussi j’y suis allé
Histoire de voir ce que c’est
Je me suis forcé à y aller
Pour ma curiosité

J’y ai quelques amis
Que je vois dès fois le samedi soir
Mais je dois dire que la différence
Elle y est invisible

C’est dans ce drôle de café
Où tu voudrais qu’on se voit
Où tu voudrais que je t’emmène
Mon amour ma princesse

Mais je pourrais te montrer mieux
Comme le Café des Deux Magots
Où il y a de la poésie dans l’air
Où l’on pourrait s’embrasser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *