Bienvenue à Boboland

On connaît Renaud avec sa chanson Les Bobos (Rouge Sang, 2006), alors voici un nouveau poème qui décrit le quotidien des Bourgeois-bohèmes comme moi. J’espère que ce poème vous plaira, bonne lecture à tous !

Bienvenue à Boboland

C’est l’univers des bobos
Ces gens-là qu’on appelle
Les bourgeois bohèmes
Ces gens branchés et chics

C’est la culture d’une vie
D’une classe sociale
Cette catégorie de gens
Qui me fascine à souhait

Comme disait Renaud
Dans sa chanson Les Bobos
Ils sont pas loin des beaufs
Mais en beaucoup plus classe

Ces gens-là peuvent être poètes
Écrivains ou musiciens
Peintres où photographes
Peu importe le métier qu’ils font

Ils vivent dans les beaux quartiers
Dans le Marais ou aux Batignolles
À Montmartre où Ménilmontant
À Saint-Germain où Montparnasse

Ils vivent en banlieue parisienne
À Montrouge ou Malakoff
Ou encore Issy-les-Moulineaux
Et surtout Montreuil-sous-Bois

Ils font leurs courses aux marchés bios
Au Monoprix où au Franprix
Le plus souvent au rayon bio
Et même chez Naturalia

Dès fois chez Carrefour Market
Intermarché ou Leader Price
Chez Casino ou chez Lidl
Chez Biocoop ou Bio c’ Bon

Côté loisirs les bobos lisent
Les Inrocks et Télérama
Le Parisien Magazine
À Nous Paris ou Madame Figaro

Ils sont branchés produits Apple
MacBook, iPhone et iPad
Ils ont une console, du style Nintendo
Où ils jouent souvent aux jeux de Mario

Leurs enfants vont à l’école
Ils ont des copains et des copines
Ils jouent à la cour de récré
Et apprennent des choses en classe

Le soir, ils font leurs devoirs
Après Slam et QPUC
Font leurs toilettes après le dîner
Bien avant d’aller se coucher

Les bobos aiment se promener
Aux Buttes Chaumont où à la Villette
Aux Canaux Ourq et Saint-Martin
Et même aux Puces de Saint-Ouen

Ils aiment manger à Belleville
À Oberkampf au Café Charbon
Ils aiment manger à la Recyclerie
Où bien au Pavillon des Canaux

Ils font des sorties culturelles
Au Palais de Tokyo où au 104
À la Maison des Métallos
Même à la Fondation Cartier

Contrairement à celle de Renaud
Ma plume n’est pas du tout assassine
Car moi aussi je fais parti
De cet univers pas comme les autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *