Souhaits, égoïsme, remords et regrets

Comme tous, j’ai des rêves, des souhaits, de la jalousie, après j’ai aussi des remords et des regrets, et c’est ce que j’évoque dans ce nouveau poème. J’espère qu’il vous plaira, bonne lecture à tous !

Souhaits, égoïsme, remords et regrets

Il y a des rêves
Qui deviennent des souhaits
Et qui par la suite
Ils deviennent réalité

Il y a ces convoitises
Ces désirs forts avec avidité
C’est de l’espérance
Accouplée à la tentation

J’ai des rêves et de l’ambition
Des fantasmes à n’en plus finir
Même ceux de vivre avec toi
Et de partir avec toi mon amour

Les rêves restent des rêves
Mais moi je m’y accroche
Je me battrais jusqu’au bout
Pour réaliser mes rêves

Puis l’égoïsme arrive
Cet état second qui fait
Que je ne suis pas moi-même
Que je suis un peu Mister Renard

Puis il y a ce sentiment de jalousie
Que je t’éprouve mais avec gentillesse
Que tu m’envies d’un rêve que tu réalises
Et que j’aimerais réaliser avec toi mon amour

Je ne veux pas que cet égoïsme
Prenne le dessus sur nous deux
Sur notre belle histoire d’amour
Sur notre si belle joie à nous deux

J’espère que notre amour
Triomphera face à mon égoïsme
Même si je crains que mon égoïsme
Pourrait revenir au galop

Après il y a des remords
Même en amour il y en a
Car c’est un arrière-goût
Parmi tant d’autres

C’est un sentiment pénible
Qui fait qu’on agit mal
De manière maladroite
Qu’on se sent mal après

Le remords est tout aussi
Désagréable à la fois
Car il m’empêche de vivre
De manière agréable

À chaque fois je culpabilise
D’avoir fait des erreurs
Comme d’être maladroit
Surtout dans mes mots

Et puis il y a les regrets
Ceux que j’ai dans mon cœur
Qui me parasitent même la nuit
Et qui parasitent ma plume

Le regret des rêves
Qui ont jamais été réalisés
Et qui j’espère un jour
Qu’ils seront réalisés

Pardonne-moi mon amour
Je ne sais pas comment te le dire
Mais je préfère t’écrire ce poème
Avec ma plume et mon cœur

Malgré mon égoïsme et ma jalousie
Malgré ma maladresse dans mes mots
Malgré mes remords et mes regrets
Je t’aime tout de même mon amour

Le temps passe vite

Dès fois, je ne me rends pas compte que le temps passe vite à un tel point, alors voici un nouveau poème dans lequel j’évoque le temps qui passe comme je le ressens. J’espère que ce nouveau poème vous plaira, bonne lecture à tous !

Le temps passe vite

Le temps passe vite
Beaucoup trop vite
À tel point que la nostalgie
Est encore encrée en moi

La nostalgie de l’enfance
Et des souvenirs passés
La trentaine s’approchant
Lentement mais sûrement

L’horloge tourne toujours
Et les heures défilent
Les unes après les autres
Comme défilent les minutes

Les cloches sonnent les heures
Les demies heure et les quarts d’heure
Et même les trois quarts d’heure
À coups de tintement

Chaque année qui passe
La nostalgie se rapproche
Comme si la nostalgie
M’est fidèle comme une ombre

Alors j’écris ce poème
Avec ma plume et mon cœur
Et je repense a mes souvenirs
Avec mon âme de poète

Et je m’installe dans le train
Où j’y retrouve un havre de calme
Pour continuer d’écrire ce poème
Rien qu’en buvant de l’eau

Et le temps passe vite
Même quand j’écris un poème
Je regarde les heures passer
Rapidement mais sûrement

Le temps et l’avenir évoluent
Mais les souvenirs du passé
Resteront encrés en moi
Même les souvenirs d’enfances

Les souvenirs en amour
Jusqu’au bord de la rupture
De mon premier chagrin d’amour
De cette énorme déchirure

Le temps passe vite
Même avec toi mon amour
Quand on se promène
Quand on se dit au revoir

Quand on s’appelle
Les minutes tournent vite
Jusqu’à l’heure de raccrocher
Et de se dire « Je t’aime »