Des milliers d’animaux

Dans ce poème, je dénonce la souffrance animale sous toutes ses formes. J’espère que ce poème vous plaira, bonne lecture à tous !

Des milliers d’animaux

Des milliers d’animaux
Qui vivent l’enfer
Ils ne trouvent pas les mots
Ils ne font que se taire

Sous les coups de leur maître
Ils subissent le martyre
Torturés puis brûlés
Pour eux c’est le pire

Leurs maîtres sont alcoolos
Ou ils sont toxicos
Complètement malades
Ils sont fous furieux

J’espère qu’ils seront en taule
Ce couple de barbares
Et qu’ils iront en enfer
Ces bourreaux, ces connards

Des milliers d’animaux
Se font abandonner
Au milieu de la route
Nom d’un chien quelle horreur

Attachés contre un arbre
Ou même contre un poteau
Ils espèrent qu’un jour
Leurs maîtres reviennent les chercher

Ceux-ci ne reviendront jamais
Ils ont un cœur de pierre
Ils les laisseront crever
Dans les six pieds sous terre

Leurs maîtres sont des sans-cœurs
Des crevards des enfoirés
Les animaux vivent ce malheur
Cela les font pleurer

Des milliers d’animaux
Qui restent enfermés
Dans un garage ou une cage
Comme si c’était la prison

Et ils vivent au milieu
De leur pisse, de leur merdes
Ce manque d’hygiène intégrale
Cette dégradation totale

Mal nourris, mal logés
C’est leur état de santé
Ils sont privés de liberté
Ils peuvent pas se promener

Dans une chaleur étouffante
Dans une odeur insupportable
Ils sont recroquevillés
Au fond de leur cloaque

Des milliers d’animaux
Se retrouvent au refuge
Ils espèrent retrouver
Un jour le bonheur

Retrouver l’amour
D’une nouvelle famille
Ça sera une nouvelle vie
Un nouveau départ

Moi mon chien je l’ai aimé
Je lui donnais de l’amour
Je l’ai vu batifoler
Pour encore et toujours

Je me suis battu pour lui
Je m’en suis occupé
Maintenant il est parti
Mais les souvenirs sont restés